7 Oct

VL-DD-acadie-nouvelle

Par SYLVIE MOUSSEAU vendredi 6 octobre 2017

Avec des œuvres médiatiques en montre dans divers pays, Daniel H. Dugas et Valérie LeBlanc traversent actuellement une période qu’ils estiment floridienne. Des vidéos poétiques tirés de leur projet Flow: Big Waters font partie d’une exposition collective internationale présentée au Parc national des Everglades en Floride.

Couples dans la vie comme dans la création, ces deux artistes de Moncton ont une démarche singulière. Ils oeuvrent en art médiatique en se servant souvent du numérique comme outils de création.

Ils réalisent des vidéos qui proposent des réflexions poétiques sur des enjeux de société notamment sur l’environnement et l’avenir de l’humanité.

En 2014, ils ont effectué une première résidence d’artiste au Parc national des Everglades. Daniel H. Dugas raconte qu’ils ont parcouru l’ensemble du parc, reconnu pour sa faune et sa flore spectaculaires, afin de s’inspirer du territoire pour réaliser 12 vidéos poèmes et des marches sonores. Trois vidéos tirées de cette série qui se rapporte à la Baie de Floride ont été choisies pour l’exposition About Florida Bay.

Le vernissage de l’exposition se tient le 8 octobre. Ils sont les seuls artistes canadiens du groupe de neuf créateurs à participer à cette exposition qui est présentée à la Nest Gallery dans les locaux du Parc national.

«Il y a des artistes dans cette exposition qui sont quand même assez importants. Ce sont toutes des personnes qui ont fait des résidences d’artistes au Parc national avec l’association Artists in residence in Everglades. Il y a des peintures, des sculptures, des vidéos. Nous on présente une série de vidéos qu’on a fait au parc», a-t-il expliqué.

Leurs vidéos portent notamment sur Guy Bradley; premier garde-forestier pour l’environnement aux États-Unis. Il est décédé en 1905 pendant ses fonctions alors qu’il tentait de protéger les oiseaux contre le braconnage.

La seconde vidéo s’inspire du combat entre les espèces envahissantes dans le Parc national et la troisième œuvre se veut une réflexion sur la fragilité.

Valérie LeBlanc souligne que le parc des Everglades, qui a subi des dommages à la suite du passage de l’ouragan Irma, a été relativement épargné. Pour ces deux artistes, la Floride est presque devenue un deuxième foyer.

«On est super contents de faire partie de l’exposition. C’est une belle occasion pour nous de réaffirmer des liens qu’on a avec les gens là-bas. En plus du projet des Everglades, nous avons entrepris des projets parallèles à Miami et sur la biosphère du Parc Fundy.»

Ils retournent donc très bientôt en Floride. Appréciant le climat subtropical de la Floride, Daniel H. Dugas estime qu’il y a des liens à tisser entre cet État du sud des États-Unis et la région Atlantique. Il cite en exemple l’itinéraire des oiseaux migrateurs qui passe par les Maritimes. Le projet Flow: Big Waters devrait paraître aussi sous la forme d’un livre qui sera publié aux Éditions Prise de Parole, au printemps prochain.

Par ailleurs, Valérie LeBlanc a une vidéo qui était à l’affiche du Festival Silencio au Portugal cette semaine. Une œuvre intitulée Sablier de Daniel H. Dugas figure à la sélection du 30e Festival Les Instants Vidéo à Marseille. Ce sera présenté le 12 novembre.

 

Acadie Nouvelle, 7 octobre, p. 32

Leave a Reply...

Name: *

Email: (will not be published) *

Website

Message:

About Valerie LeBlanc

Originally from Halifax, Nova Scotia, pluri-­disciplinary artist and writer Valerie LeBlanc has worked in Canada, the United States, Europe, and Australia. Her creations travel between poetry, performance, visual and written theory. Valerie LeBlanc has been creating video poetry since the mid 1980’s, and is the creator of the MediaPackBoard (MPB), portable screening / performance device. In the fall of 2012, she published her play The Raft, through Basic Bruegel Editions.

Archives